Balade au Cap Vert

Quelques jours de vacances à prendre en Avril 2007 ; deux destinations me trottent en tête : le Cap Vert, qui me tente suite à la lecture d'un article dans un magazine de géographie et un reportage à la télé, et le Costa-Rica, avec ses volcans et ses parcs naturels....

Après consultation des propositions des différentes agences, je me décide : ce sera le Cap-Vert, avec un voyage proposé par Terres d'Aventure qui nous permettra de toucher cinq des dix îles de l'archipel, en visitant plus particulièrement trois d'entre elles : Fogo et son volcan qui domine l'archipel du haut de ses 2829 m, Santo Antao et San Vincente. Nous transiterons également par Sal et Santiago, où se trouve la capitale Praia.

Aller à la page précédente Revenir en haut de la page Aller à la page suivante

Quelques mots sur le pays

La République du Cap Vert est un archipel de dix îles et de cinq îlots volcaniques, situé au large de l'Afrique à 600 km des côtes du Sénagal. Sa superficie est de 4033 km², soit sept fois moins que la Belgique. Sa présence s'explique par un "point chaud", lié à l'accumulation de magma suite à l'écartement de l'océan Atlantique. Le Fogo, qui culmine aujourd'hui à 2829m soit à 7000m au dessus du plancher océanique, est un volcan actif dont la dernière éruption remonte à 1995. Il est le plus haut cône d'une caldeira qui s'est créée il y a plusieurs dizaines de milliers d'années, par un effondrement gigantesque d'un volcan bouclier qui culminait probablement à 3500 ou 4000 m.

La région n'avait pas d'habitant permanent lors de sa découverte par les Portugais en 1456. Après sa prise de possession en 1460, elle devient une escale pour les navires à destination du Brésil, puis un important centre dans la traite des esclaves vers l'Amérique. Plus de 80% de ses 450 000 habitants sont des descendants métis des colonisateurs et des esclaves. La langue officielle est le Portugais, mais la langue parlée est le créole, variable d'une île à l'autre.

Ce qui m'a frappé dans le pays : le manque d'eau (l'essentiel de l'eau est tirée de la desalinisation de l'eau de mer), une mauvaise exploitation de l'éolien (le vent souffle en permanence, et les quelques éoliennes sont arrêtées ou cassées). Le contraste entre les flancs arides des îles, désertiques, et la végétation luxuriante des ribeiras dans les versants qui accrochent les nuages est saisissant. Le mélange du Portugal et de l'Afrique est parfois étonnant, et on ne sait plus très bien où l'on se trouve ; les routes et chemins entièrement pavés sont également remarquables et caractéristiques. Et les habitants sont sympatiques, prêts à discuter pour le simple plaisir de partager.

Pour en savoir plus

Parmi la multitude de sites consacrés au Cap Vert, je vous propose :

Cap Vert: le site de l'Université Laval, au Canada ;

Fiche LAVE du volcan Fogo : fiche de l'Association Volcanologique Européenne consacrée à ce volcan.

Aller à la page précédente Revenir en haut de la page Aller à la page suivante
Pour afficher les photos de la page sous forme de diaporama, cliquez sur ce lien
(C) P. Leflon ; dernière mise à jour : 01/05/2007