Mardi 25 octobre 2005

Départ de Paris le 23 octobre à 12h25 ; arrivée à Rabaul le 25 octobre à 10h40, heure locale. La longue escale de Singapour nous a permis la visite de la ville et de son aéroport, remarquablement organisé... ça change de Roissy !

Un panache de cendres émergeant des nuages gris nous accueille à l'aéroport de Kopoco. Nous nous dirigeons aussitôt vers sa source, le volcan Tavurvur situé près de Rabaul. A l'approche de la ville, le paysage est uniformément gris ; une couche de cendres recouvre tout, atteignant parfois plusieurs mètres lorsque la route croise une vallée où s'écoulent par temps de pluie des torrents de boue. Nous déposons nos bagages dans un hôtel qui fut visiblement un haut lieu touristique fréquenté par des adeptes de plongée sous-marine, alors situé au milieu d'un quartier résidentiel. Aujourd'hui, nous sommes pratiquement les seuls clients de cet établissement isolé dans ce paysage de cendres ayant résisté à l'éruption de 1994, ses propriétaires étant revenus aussitôt après l'évacuation pour balayer les cendres qui s'accumulaient sur la toiture avant que le bâtiment ne s'écroule sous leur poids, comme toutes les maisons voisines.

L'hôtel s'élève au milieu d'un champ de cendres omniprésentes Ceci fut un quartier résidentiel... jusque 1994 Sources chaudes, à l'approche du Tavurvur
Un hôtel... bien cendré Ancien quartier résidentiel Sources chaudes

Nous partons aussitôt pour le pied du volcan, en suivant une piste de cendres et de scories d'où émerge parfois l'ancienne chaussée de macadam. Le pick-up nous dépose sur le rivage, à proximité de sources chaudes bouillonnant dans la mer. Toutes les 10 minutes environ, une éruption du Tavurvur se traduit par un panache de 500 mètres environ, avec son bruit de réacteur d'avion et ses retombées de cendres et de scories.

Premiers regards sur le Tavurvur Eruption périodique dans un paysage uniformément gris Nous sommes en plein dans l'axe des retombées de cendres....
Approche du Tavurvur Eruption du Tavurvur Eruption du Tavurvur

Plus nous approchons du cône, plus nous découvrons des bombes volcaniques, ainsi que les palmiers décapités lors de leur chute. La tombée de la nuit permet d'admirer sous forme de feu d'artifice rouge la trajectoire de ces nombreux projectiles.

Panache de cendres et de vapeur sur le Tavurvur Panache de cendres et de vapeur sur le Tavurvur Panache de cendres et de vapeur sur le Tavurvur Nous nous rapprochons du cratère du Tavurvur, mais le vent nous épargne...
Tavurvur Tavurvur Tavurvur Tavurvur

Je vous propose une page consacrée à l'activité des volcans de la caldeira de Rabaul.

Aller à la page précédente
Pour afficher les photos de la page sous forme de diaporama, cliquez sur ce lien
(C) P. Leflon ; dernière mise à jour : 29/11/2005